Bienvenue sur le site du groupe de recherches

 

des fusillés du bois de La REULLE



 

 

 

 

L’histoire qui nous réunit ce jour débute en 1944. Le 27 juin, dans un bois de la banlieue toulousaine, le Bois de la Reulle, quinze résistants furent fusillés par les nazis de la triste division Das Reich.

Tous arrêtés depuis le début de l’année, ils y furent amenés depuis la prison Saint-Michel où ils connurent enfermements et tortures.

Ils auraient pu être seize victimes de la barbarie fasciste si l’un d’entre eux, Jaïme Soldevila, n’avait réussi à s’enfuir. 

 

 

 

Exhumés après la Libération de Toulouse  en présence de la population, dix corps sont immédiatement reconnus par leurs familles ou proches et récupérés.

Les cinq autres sont inhumés dans un premier temps dans un cimetière de la métropole voisine.

En 1990, la municipalité de Castelmaurou les réunit dans un caveau dédié dans le cimetière communal.

Le temps passant inexorablement, ce drame a failli passer dans les affres de l’oubli. Mais, au début des années 2000, il sera à nouveau remis en mémoire par la constitution d’un Groupe de personnes de bonne volonté dont les seules motivations seront de faire connaitre ce drame, de reconstituer l’histoire de chacun des dix résistants identifiés dès septembre 1944.

Ce premier engagement réussi, il se lancera un pari fou : effacer le mot inconnu pour chacun des cinq patriotes non identifiés et lui rendre plusieurs décennies plus tard son identité.



 

 

Une nouvelle rue, en hommage à Marcel-JOYEUX, a été inaugurée par Jean-Pierre Joyeux, son fils, en présence de Marie-Dominique Vézian, Maire de Saint Jean, étaient présents de nombreux élus, porte-drapeaux et les membres du Groupe de recherche des fusillés du bois de La Reulle.

 

Ce fut alors, une renaissance, une résurrection, et dans son discours, très humble, Jean-Pierre Joyeux dit : "Ma grand-mère souhaitait qu’une rue porte son nom pour le mettre à l’honneur". C’est chose faite dans la commune de Saint Jean Haute Garonne.

 

"Discours de George Muratet  voir Presse & communications"

 11/2019

 

 

Calendrier

 

 Présence du Groupe de Recherches
 

 du Souvenir français et des Opex

 

 Aux Commémorations suivantes:

 

     En raison de la pandémie du coronavirus, nous sommes encore en situation épidémique. Les cérémonies d'hommage aux morts ont  été annulées.

 

Cérémonie commémorative au Bois de la REULLE

 

Samedi 27 Juin 2020 une gerbe sera déposée sur la tombe par notre fleuriste, pas de cérémonie 
  • Vente du CD des inconnus du bois de la Reulle. Cette réalisation est une ode à tous les résistants qui ont donné leur vie dans cette période trouble de notre histoire. La réalisatrice du Film Agnès Pizzini.

 https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/doc-24-midi-pyrenees-et-languedoc-roussillon/inconnus-du-bois-reulle-retour-traces-resistants-morts-x-pres-toulouse-1944-1470545.html

 


 

Sortie du livre  "La Mémoire en Bandoulière"
  • Si vous souhaitez acquérir ce livre, renvoyez le bulletin de commande ci-joint, dûment rempli, accompagné d’un chèque de 18,50 € (Frais de port inclus).

Le livre vous sera envoyé en lettre dans les dix jours dès réception de votre règlement. Lien si dessous.

      le lien:  LA MÉMOIRE EN BANDOULIÈRE

      Prix remis en main propre 15

 
 
 
 
 

Nouvelle édition

 

           "Les Fusillés du Bois de la Reulle"


 

Il faut comprendre que ce livre ne met en aucun cas un point d'arrêt à la diffusion de "La Mémoire en Bandoulière" mais s’inscrit dans une même vision, complétant l’hommage rendu à Jean-Baptiste Giorgetti et  un appel à témoignages sous une forme différente privilégiant les Résistants.  

 

Pour commander ce livre, se rapprocher d'un membre du Groupe de Recherche ou sur le site de l'éditeur

 

https://www.bod.fr/librairie/les-fusilles-du-bois-de-la-reulle-9782322221417

 

 

 




Les buts de l'association

 

 

- Faire connaitre les dix résistants fusillés dans le bois de la Reulle identifiés dés septembre 1944.

 

- Rendre l'identité aux cinq patriotes inconnus.

 

- Maintenir les contacts entre les combattants de tous les conflits et victimes dans un esprit d’union de camaraderie et de solidarité.

 

- Participer aux manifestations patriotiques permettant de maintenir et de développer le devoir de mémoire vis-à-vis de ceux qui ont donné leur vie ou souffert dans leur chair.

- Sensibiliser, en s’associant ou en se fédérant avec le Souvenir Français ou d’autres associations, les jeunes générations sur le devoir de mémoire pour préserver à terme les valeurs liées à la Paix et à la Liberté.

 

 

- Veiller, en liaison avec les municipalités, au bon entretien des monuments aux morts, des  sépultures des combattants et celle des fusillés du bois de le Reulle, des stèles érigées à leur mémoire et des monuments commémoratifs.

 

- D’assurer la défense  des intérêts moraux, matériels et administratifs de tous ses membres.

 

- D’observer dans le cadre de ses activités une stricte neutralité en matière politique, philosophique  et religieuse, objet d’exclusion en cas de manquement.

 

- Exposés sur le devoir de mémoire aux enfants des écoles.